private home lenders, best unsecured loans, metlife homes loans

Histoire du site / points forts / audit / points faibles / objectifs

Histoire du site :

Avant toutes choses, il est important de connaître l’histoire du site, cela afin de pouvoir établir un audit,  reprenant les points forts du site, ses points faibles, les actions à entreprendre en fonction des objectifs à atteindre, qu’il conviendra de déterminer.

Yellow-Sub.net a donc été fondé en 1998, par un fan des Beatles, ayant à cette époque peu de connaissance en programmation. Le site était alors hébergé auprès d’un hébergeur gratuit (en l’espèce Wanadoo) , et comportait à son lancement, une vingtaine de pages écrites en HTML, avec notamment utilisation de « Frames » pour la navigation. Au fil du temps, le site a su fédérer des centaines de visiteurs par jour, et a donc dû, à de multiples reprises changer d’adresse, d’hébergeur, et a aussi vu augmenter son nombre de page de façon exponentielle.

En 2004, et afin de répondre à divers impératifs, le site  qui reposait exclusivement sur des pages statiques en  HTML est passé sous le CMS SPIP, et a opté pour un hébergement sur serveur dédié.

Au fil des années, le nombre de visiteurs est passé d’une dizaine par semaine, à plus de 3000 visiteurs par jour aujourd’hui.

Les objectifs à atteindre :

  • Augmentation du nombre de visiteurs : l’objectif premier de cette optimisation de site est de consolider et augmenter l’audience du site. A l’heure actuelle, le site reçoit entre 2800 et 3000 visiteurs par jour. Cette audience a été doublée en l’espace de 2 ans, mais stagne désormais.
  • Faire chuter le taux de rebond : A l’heure actuelle le taux de rebond (visiteur consultant une page du site et le quittant immédiatement) se situe entre 45 et 50 %. Ceci sous-entend une nécessité à optimiser la « landing-page » . Concernant le « Bounce rate » (taux de rebond) certains spécialistes du référencement  s’accordent à minorer son intérêt, admettant qu’une landing-page bien conçue peut satisfaire le visiteur, sans que ce dernier puisse avoir besoin d’en visiter une de plus.  Concernant Yellow-Sub.net il ets indéniable que les pages n’ont fait l’objet d’aucune optimisation, et le taux de rebond signifie que le visiteur n’a pas réussi à accéder à l’information désirée dès son entrée sur le site.
  • Faire augmenter les revenus publicitaires : afin de payer les frais de fonctionnement, le site a conclu divers partenariats publicitaires. Cependant, alors que l’audience augmente, les revenus publicitaires ont déclinés malgré leur taux de rémunération constant, et une audience croissante.
  • Augmenter la visibilité des liens profonds : si le site internet Yellow-Sub.net bénéficie d’un positionnement extrêmement favorable de sa page d’accueil sur Google, les autres pages du site sont peu visibles sur le moteur de recherche Google. Il est donc nécessaire de mettre d’avantage en valeur ce contenu à forte valeur ajoutée, et original.

Les points faibles du site :

  • Un contenu dense, parfois redondant, et trop « stratifié : comme indiqué précédemment, le site Yellow-Sub.net  s’est construit au fil des années. De multiples pages ont été ajoutées et le site est désormais extrêmement dense (plus de 20 000 pages), mais parfois redondant (présence de contenu original mais dupliqué à plusieurs endroits du site). Il est à noter que le contenu est parfois trop « stratifié et « rangé », et parfois plus de 20 clics sont disponibles pour  atteindre le contenu désiré.
  • Un nom de domaine peu porteur : le site www.yellow-sub.net est « significatif » pour les amateurs et fans des Beatles, mais tellement peu évocateur pour une personne non familiarisée aux Beatles, et ne connaissant pas « Yellow Submarine », chanson et film des Beatles.
  • L’absence d’optimisation basique des pages : les balises « Title » et « Description » sont identiques sur toutes les pages.
  • Peu de Backlink : malgré une forte notoriété auprès d’un public érudit, le site n’a que très peu de back-link (lien retour) en sa faveur (l’exécution de la commande link:yellow-sub.net sur Google le prouve). Les quelques liens-retour présents émanent de sites ayant un Page Rank faible.
  • Un référencement profond quasi-inexistant :  comme indiqué, le site Yellow-Sub.net comporte une multitude de pages au contenu riche, inédit et original, ce qui est une force pour le référencement, mais ce contenu n’est quasiment pas indexé par Google.

Les points forts du site :

  • Un nom de domaine ancien : le nom de domaine www.yellow-sub.net a été déposé en 2000, et n’a jamais été « parké ». Il y a toujours eu un contenu sur le site.
  • Un contenu riche et unique en langue francophone : le site Yellow-Sub.net offre un contenu original (pas de « duplicate content ») et extrêmement volumineux (plus de 20 000 pages rédigées en langue française)
  • Une forte notoriété : le site est extrêmement connu des fans des Beatles, qui s’échangent le lien. Le site bénéficie d’un référencement extrêmement favorable sur Google sur le mot clé « Beatles ».

Quelques chiffres clés (avant optimisation) :

  • Page Rank : le Page Rank attribué par Google à Yellow-Sub.net est de 4. Ce PageRank est pourrait être considéré comme relativement normal si le site n’avait pas 12 ans d’âge et une telle notoriété.
  • Nombre de pages indexées par Google : via la commande « site:http://www.yellow-sub.net » nous apprenons que Google a indexé non moins de 45 800 pages.
Nombre de pages indéxées par Google

 

 

  • Nombre de pages indexées par Yahoo :  via le site de Yahoo et plus précisément l’adresse suivante  http://siteexplorer.search.yahoo.com nous apprenons que 20340 pages  du site à optimiser sont référencées sur l’annuaire Yahoo, et que Yellow-Sub.net bénéficie de 325 liens entrants

 

 

  • Alexa Traffic Rank : Alexa est un moteur de recherche qui enregistre les visites de chaque site à partir de sa barre d’outils, qui doit donc être installée sur le navigateur des internautes. Les statistiques affichées sont mises à jour chaque semaine. Yellow-Sub.net  optient donc un Traffic Rank Global de  1 408 803 et un Traffic Rank en France de 53 318.
  •  

    L’évolution du Traffic Rank d’Alexa est le suivant  :

  • Positionnement sur les mots clés porteurs :   Dans un premier temps, nous allons utiliser les suggestions de Google relatives au nom « Beatles » pour voir le positionnement de Yellow-Sub.net dans ce moteur de recherche.
  •  

     

    Les résultats au 17 Décembre 2010 sont les suivants :

     

     

    Les résultats ci-dessus sont obtenus en utilisant le logiciel gratuit « SEO SOFT » disponible en téléchargement sur ce site en cliquant sur le lien suivant : « Logiciels pour Webmasters« 

 

Observation sur le nombre de pages indexées par Google : Nous avons vu, dans ce premier audit du site internet Yellow-Sub.net, que Google comportait dans son index environ 44 000 pages. Nous pourrions être « rassuré » par une telle indexation. Cependant, il est bon de faire attention sur le type d’indexation dont il s’agit. En effet, il est bon de rappeler que Google  dispose de deux index : un index primaire, et un index secondaire. L’index primaire (et prioritaire) est celui proposé en premier par Google lorsqu’une requête est formulée par l’internaute. L’index secondaire quant à lui, centralise les pages que le robot  Google ne désire pas mettre en avant et cela pour de multiples raisons parmi lesquelles :

  • cas de « Duplicat Content »
  • page présentant une densité lexicale faible
  • page que Google ne sait pas interpréter.


Afin de connaître le nombre de pages indexées par Google dans son index prioritaire, nous allons utiliser la commande suivante  » site:http://www.yellow-sub.net/* »  : nous apprenons alors que seulement 532 résultats relatifs au nom de domaine Yellow-Sub.net figurent dans l’index, comme en atteste la capture d’écran ci-dessous :


… un résultat extrêmement surprenant, et qui montre que plus de 97 % du site figure dans l’index secondaire. Il est à noter qu’outre le fait de pénaliser la visibilité du site sur Google, cette indexation porte aussi préjudice à la visibilité du site Yellow-Sub.net sur les sites internet et portails mettant à disposition de leurs usagers, des moteurs de recherche reposant sur l’index Google, comme par exemple SFR. c’est ainsi qu’en exécutant la commande   » site:http://www.yellow-sub.net  » sur le portail de SFR, seules 337 pages sont proposées en résultat, comme en témoigne la capture d’écran ci-dessous :



Partant du principe que le site ne contient pas de « Duplicate Content » , il va falloir trouver les raisons de cette indexation massive du contenu dans l’index secondaire de Google, et essayer de mettre en place un maximum de techniques visant à  faire sortir de cet index au profit de l’index principal, et cela, afin d’assurer toujours plus de visibilité au site dont nous avons la charge du référencement.

Leave a Reply